Bienvenue sur notre site

https://www.mimagnier.fr

 

Nouvelle page :
   
Pourquoi post-traiter ?
ou
Pourquoi post-traiter. 
 
 
AVERTISSEMENT  

           Les pages ci-dessous ne se veulent pas des pages en plus des milliers de pages déjà existantes.

           Elles ont pour objectif de répondre à la première question que devraient se poser tous les photographes : 

   COMMENT TRANSFORMER

UN CLICHE EN PHOTOGRAPHIE

           Car, aussi sophistiqué qu'il soit, votre appareil photo ne sait pas voir comme votre oeil, nettement plus performant (quelques fois nettement moins !) que lui... et que nous en qualité de photographe. Et encore aucun appareil photographique ne sait lire dans les pensées du photographe qui l'utilise (ou du photographe qu'il utilise ?).

           La photographie est une technique parmi d'autres pour fabriquer des images. Cette technique a des qualités, des défauts, dont celui que LA PHOTO CA S'APPREND ! Et tant qu'on ne connait pas sufisamment de choses, on ne fait que de la bouillie et pas des images. Notre objectif est de ne pas faire de la bouillie. Pas plus, pas moins. 

 

Question ou affirmation ?   
 - Les appareils photos modernes sont très performants.  
 - Les utilisateurs d'appareils photos modernes sont très compétents.
 - Les photos sont toujours prises aux meilleures lumières. 
 - Les appareils photos sont toujours tenus bien droit.
 - Les formats de présentation des images sont toujours les mêmes que les formats des appareils photo.
 - Les ingénieurs des constructeurs savent tous quand et comment vous prenez vos photos.
 - Etc, ETc, ETC, .......
 

Pourquoi
post-traiter

Essai de réponse  

           En fait, certainement 99% des prises de vues ne correspondent pas aux critères absolus qu'on peut attendre.

          DONC : 

 - Les performances des appareils sont extraordinaires, mais elles ont des limites.
 - Les utilisateurs d'appareils photos sont compétents pour 10% d'entre-eux. Guère plus !
 - Les photos sont prises dans toutes les conditions imaginables et/ou inimaginables.
 - Les appareils photos sont très souvent tenus n'importe comment.
 - Les formats de presentation ne sont presque jamais identiques aux formats des capteurs.
 - Les ingénieurs des constructeurs font tout ce qu'ils peuvent pour palier les indigences des photographes.
 - Etc, ETc, ETC ....

 

 
Correspondance Oeil - Capteur  

       Dans tous les cas, les capteurs, aussi performants soient-ils, ne sont pas aussi performants que l'oeil humain.

       Donc : IL FAUT des outils pour compenser les manques.

       Mais : les « oeils humains » n'ont pas tous les mêmes performances. Donc : il faut bien un ou des trucs pour palier ces écarts, même s'ils sont fluctuants.

       En général : les paramètres de fabrications des clichés, puis des images sont tellement nombreux que ce n'est pas encore demain qu'on aura LE moyen absolu pour faire une photo.

       Et je ne parle pas des multitudes d'idées folles, ou pas, qui peuvent sortir des cerveaux humains...

 

 
Servir le sujet  
       Il y a trois grandes familles de post-traitement :
 - Les traitements objectifs : ceux qui doivent être faits parce qu'ils dénotent des défauts de l'image non présentables.
 - Les traitements subjectifs : ceux qui sont à l'initiative du photographe et qui sont toujours discutables. Sauf que l'auteur ayant le choix des armes, il décide. Point ! Ensuite, cela plait ou ne plait pas, mais c'est son droit.
 - Les traitements techniques : ceux qu'il est nécessaire d'effectuer pour palier les lacunes ou les défauts techniques des appareils.
         
        Dans les trois cas, il est essentiel que les modifications effectuées servent toutes le sujet.
 
        Ensuite, quand les clichés sont devenus des photos, on peut en faire toutes les choucroutes qu'on souhaite.
        Mais ce n'est plus de la photo, c'est donc hors sujet de ces pages.